« Canfranc et son passé »

« Canfranc et son passé »

Conférence 6.

Par Mme Cazaubon.

Organisée par Jean-Marie Flores.

Mardi 11 juin, au collège Pierre-Emmanuel (Pau), à 15h30.

La gare de Canfranc, inaugurée en 1928 a connu une période de très grande activité jusqu’au moment du déraillement du train en 1970. Evoquer son passé est un moyen de mieux comprendre quel sera son avenir. Mme Simone Cazaubon a vécu à Canfranc des moments heureux de son enfance au milieu des événements tragiques de la Seconde Guerre mondiale où Canfranc joua un rôle de première importance. Elle nous racontera comment elle fut mêlée à ces événements bien malgré elle.

 

Des images ici.

 

Bulletin réponse d'inscription

Votre Nom (obligatoire)

Votre (Vos) Prénom(s) (obligatoire)

Nombre de participants (obligatoire)

Votre Email (obligatoire)

Votre téléphone fixe (obligatoire)

Votre téléphone mobile (obligatoire)

Assistera (ront) à la conférence

Annule(nt) sa (leur) participation à la conférence

Commentaires

« Le Canal du Midi »

« Le Canal du Midi »

Voyage 5.

Organisé par Marie-Claude Dirig et Monique Pique.

Mardi 4 et mercredi 5 juin.

Sous un beau soleil nous partons vers notre destination : une rencontre à travers les siècles avec Pierre-Paul Riquet et son œuvre le Canal du Midi.

A Port-Lauragais, notre port d’attache, nous attendait Sylvaine, notre charmante guide de la Maison de la Haute Garonne. Avec passion et compétence elle a fait revivre pour nous ce visionnaire de Riquet et son projet fou.

En effet, depuis l’Antiquité relier l’Atlantique à la Méditerranée par « un chemin d’eau » était un rêve pour beaucoup de souverains mais un rêve d’un coût pharaonique tout en présentant des défis techniques insurmontables notamment en raison de l’alimentation en eau du canal par des rivières capricieuses.

Par ses nombreuses inspections en Languedoc en tant que Fermier Général des Gabelles et aidé en cela par un fontainier de la Montagne Noire Pierre Campmas, il résoudra ce problème par l’utilisation des rivières de la Montagne Noire pour alimenter son Canal et le creusement du lac de Saint-Ferréol pour les stocker.

Soutenu par Louis XIV et Colbert en raison de son utilité économique, le projet débutera en 1667 pour s’achever en 1680 quelques mois après la mort de Pierre-Paul Riquet.

Ses enfants poursuivront son œuvre dont il a financé environ un quart sur ses propres deniers.

A l’issue de cette visite, nous prendrons le repas sur la péniche Surcouf et nous appareillerons pour une promenade sur le Canal qui nous permettra de découvrir différentes écluses et leur fonctionnement ainsi que les bâtiments utiles au fonctionnement du canal.

Après avoir rejoint notre port d’attache, tels les voyageurs du XVII° siècle auxquels il fallait quatre jours pour relier Toulouse à « Cette » par voie d’eau, nous prendrons notre repas à la Dînée et dormirons à la Couchée.

Le lendemain, c’est sous une pluie battante que nous partirons vers le château de Bonrepos, propriété acquise par Riquet, où il a réalisé sa Machine Hydraulique.

Accompagnés par Marie et Fabien nos guides, nous pourrons voir les vestiges de l’espace expérimental qui ont permis à Riquet d’étudier grandeur nature l’alimentation en eau du canal.

Le mauvais temps ne nous permettra pas la promenade sur la digue du lac de Saint Ferréol qui alimente le canal mais nous aurons la visite du Musée du Canal du Midi qui nous rappellera tout ce que nous avons vu pendant ces deux jours.

Un grand merci aux deux charmantes organisatrices Marie-Claude et Monique pour nous avoir fait découvrir ce lieu inscrit au Patrimoine Mondial de l’Unesco.

CR réalisé par Andrée Darnaudet

 

Des images ici.

« La Cantabrie, entre montagne et océan »

« La Cantabrie, entre montagne et océan »

Voyage 4.

Organisé par Jean-Marie Flores et Patrick Herbreteau.

Du lundi 13 au mercredi 15 mai.

Le premier jour, 54 personnes prenaient allègrement le car d’ABBAN pour, dans un premier temps, se restaurer à San Sebastian.

La visite de la CATHÉDRALE DE BURGOS fut un enchantement par la découverte déambulatoire des merveilles « architectoniques » au rythme de chacun grâce à l’audio guide !
Coup de cœur également pour la bannière de la ville en soutien à Notre Dame de Paris …
Après un bon repas à El Rincón de España, en route vers CERVATOS et sa collégiale romane qui nous permit une marche digestive suivie d’une visite suggestive très très coquine ! ! L’arrivée à l’hôtel Soraya à Suances nous amena à sentir les effluves marines et contempler un beau soleil couchant sur les vagues de la Mer Cantabrique et la rivière Saja. Puis ce fut l’occasion inattendue de danses endiablées pour certaines !

Le deuxième jour, découverte de SAN VICENTE DE LA BARQUERA … et son église-forteresse à la vue imprenable ! Marcher sur les tombes en bois fut une expérience spirituelle inédite liée à l’interrogation sur la valeur d’engagement social de ma vie ! La visite du Château, par son panorama magnifique, me permit d’apaiser cette interrogation !
Les peintures des grottes d’ALTAMIRA, reconstituant les chefs-d’oeuvre rupestres, ravirent mon âme de peintre tout en notant un bémol quant à la texture brillante et les couleurs criardes ! Après le restaurant El Castillo, SANTILLANA DEL MAR fut la découverte d’un village pittoresque aux rues toutes riches en détails architecturaux dont le couronnement fut la collégiale romane au cloître très bien conservé !

A COMILLAS, nous avons aperçu le palais néo-gothique après avoir traversé le parc et découvert, avec gourmandise, le Caprice de GAUDI : une merveille d’originalité et d’ingéniosité !

Retour pour une nuit sage et réveil.

Le dernier jour, …valises bouclées … pour longer SANTANDER … et visiter CASTRO-URDIALES, une ville magnifique vieille de 2000 ans d’histoires passionnantes au travers de son église, son château, son port !
Nous avons pu faire des achats avant le restaurant La Marina et « en route » vers la France !
MERCI aux organisateurs pour ces superbes 3 jours qui, par chance, ont été particulièrement ensoleillés !

 

CR réalisé par Brigitte Coustet

 

Des images ici.

« L’Emir Abd El Kader au château de Pau »

« L’Emir Abd El Kader au château de Pau »

Conférence 5.

Par Mme Lucie Abadia.

Organisée par Dany Canovas et Guy Joie.

Lundi 6 mai, au Collège Pierre-Emmanuel (Pau), à 15h30.

Le Collège Pierre-Emmanuel de Pau a accueilli 75 personnes venues écouter Madame Lucie ABADIA prononcer une conférence sur le sujet : « Abd el Kader à Pau ». La belle salle mise à notre disposition, très bien équipée, renforçait l’intérêt de cet exposé.

Au cours de sa conférence, Madame Abadia a parfaitement fait ressortir la personnalité de ce personnage historique. Chef de guerre loyal, animé par un sens de l’honneur et de modestie qui peuvent surprendre, il rendit les armes lors d’un combat contre les Français en 1847.

Fait prisonnier, il fut transféré en France, avec sa famille et sa suite, d’une manière pour le moins étrange. D’Alger à Toulon et à Sète en bateau, puis navigation de Sète à Toulouse sur le canal du midi. A la suite de la décision de détention au Château de Pau, son transfert fut effectué par la route.

Son séjour de 6 mois se passa dans l’isolement, la méditation et la pratique de sa religion (y compris le Ramadan) puis, progressivement, s’installa un climat de confiance et une ouverture vers les autres quelles qu’en soient les religions. Il reçut la visite de l’évêque d’Alger et de membres du clergé local avec lesquels s’installèrent des conversations dans un climat de respect, de tolérance et d’une confiance réciproque. Le sacré revêtait une grande importance lors de ces rencontres.

Il reçut la visite de Ferdinand de Lesseps et facilita son projet de percement du Canal de Suez.

Il fut apprécié par Napoléon III et le rencontra à l’occasion de sa libération.

Deux des enfants de l’Émir moururent à Pau ainsi que 4 autres enfants de son entourage. Ils furent inhumés au cimetière de Pau.

Par de nombreuses anecdotes ayant marqué cette tranche de la vie de l’Émir Abd el Kader, Madame Abadia nous a permis de connaitre et de comprendre la personnalité de ce grand personnage de notre histoire.

CR réalisé par Guy Joie

 

Des images ici.

Salon Asphodèle à Pau

Salon Asphodèle à Pau

A l’occasion de la 6ème édition du Salon Asphodèle de Printemps, qui a lieu à Pau, au Parc des Expositions, du vendredi 3 mai au dimanche 5 mai 2019, des ateliers, de animations et des conférences sont proposées. Ce salon est dédié aux alternatives écologiques et à l’habitat sain.

Une entrée gratuite est disponible ici (à imprimer) : Entrée gratuite

Le programme détaillé est accessible ici : Programme Salon Asphodèle 2019