« Les bastides : du patrimoine à la réalité historique »

« Les bastides : du patrimoine à la réalité historique »

Conférence 4. 

Par M. Jean-Paul Valois.

Organisée par Pierre Cerezal et Annie Laporte-Fauret. 

Mercredi 28 mars, 15h30, à Ousse, salle de la mairie.

Le sujet « bastides » a émergé au XIXe siècle suite à la (re)découverte d’agglomérations dont le plan formait un damier quasi-parfait, organisé autour d’une place carrée comme à Monflanquin, Monpazier, Villeréal, Castillonnès, Vianne, … que nous verrons lors du voyage de juin et qui procurent un vif plaisir « patrimonial ».

La réflexion historique tend bien sûr à interroger les images ou expressions simplifiées (« urbanisme gothique », « villes nouvelles » …), qui se sont formées à partir d’un nombre limité de cas.

Les textes ont appelé bastida des noyaux d’habitat diversifiés dans le grand Sud-Ouest actuel, et tout au long de la période 1230-1350.

La pacification s’est-elle faite partout au même rythme ?  Le contexte économique était-il vraiment le même ici et là ?

Et que nous révèlent les bastides de la transformation profonde de la société qui se fait jour dans cette période ?

Jean-Paul Valois, docteur es Sciences, secrétaire de l’association Bastides des Pyrénées atlantiques et chargé de communication à la fédération des bastides d’Aquitaine fera parler ces vieilles pierres qui ont encore beaucoup à nous dire sur la façon de faire société et son évolution.

  • Accès depuis Pau : sur la route de Tarbes, 3 km après le giratoire de la rocade, prendre à droite la D38, vers Ousse et Nay pendant 700m. La mairie est à gauche, juste avant l’église. Parking à proximité.

Des images ici.

 

Bulletin réponse d'inscription

Votre Nom (obligatoire)

Votre (Vos) Prénom(s) (obligatoire)

Nombre de participants (obligatoire)

Votre Email (obligatoire)

Votre téléphone fixe (obligatoire)

Votre téléphone mobile (obligatoire)

Assistera (ront) à la conférence

Annule(nt) sa (leur) participation à la conférence

Commentaires

Désolé, les commentaires sont fermés pour cet article.