« Le Val de Boï »

« Le Val de Boï »

Voyage 8.

Organisé par Annie Laporte-Fauret et Bernard Didier.

Lundi 30 septembre et mardi 1er octobre.

Pourquoi « combien de marins, combien de capitaines sont-ils partis joyeux pour des courses lointaines » ? alors qu’il suffit de quelques heures de bus pour découvrir tout près de chez nous des merveilles inscrites au Patrimoine mondial de l’Unesco depuis l’an 2000.

Pour cette raison, les 30 septembre et 1er octobre, une cinquantaine d’Abbanaises et d’Abbanais sont partis sans craindre « la mer sans fond ni la nuit sans lune » remonter la Vall de Boi pour admirer de véritables chefs d’oeuvre de l’art roman des XI° et XII° siècles dans un écrin de montagnes verdoyantes et par un temps splendide et doux à souhait.

Visites non monotones de cinq églises judicieusement choisies pour leurs différences : à Taül, l’église Santa Maria aux peintures murales mélange de religieux et de profane  et  l’élégante Sant Climent remarquable par sa richesse chromatique, à Boï, l’église Sant Joan et son étonnant bestiaire, à Erill la Vall, l’église Santa Eulalia et son groupe de sept sculptures en bois imposantes, surprenantes par leur modernité et enfin à Barruera, l’église Sant Filiu dont les restaurations ont dû poser beaucoup de problèmes au cours des ans.

Dans un espace relativement réduit, nous avons pu apprécier l’art roman catalan caractérisé par la pureté des lignes et surtout l’élégance des clochers « lombards » que l’on peut retrouver en visitant les églises mozarabes de la vallée du Rio Gàllego.

Mais une part a été faite à la modernité puisque nous avons pu assister, à Taül, dans l’église Sant Climent, à un magnifique spectacle vidéo ; visiter, à Boï, le centre d’interprétation du Parc National d’Aigues Tortes avec son desman empaillé et à Erill la Vall le Centre
del Romanic.

Tout le monde a pu apprécier la parfaite organisation de ce voyage et, ce qui a aussi son importance, savourer la cuisine locale, cuisine montagnarde issue de traditions ancestrales.

Ce n’est pas l’averse qui nous a surpris en sortant de l’église Saint Privas à Saint-Béat qui a pu « doucher » l’enthousiasme des participants à ce voyage.

CR réalisé par Jacqueline et Alain Pesqué

 

Des images ici.

Désolé, les commentaires sont fermés pour cet article.