« La représentation des femmes dans l’art roman »

« La représentation des femmes dans l’art roman »

Conférence 9

« La REPRESENTATION des FEMMES dans l’ART ROMAN sur le CHEMIN de SAINT-JACQUES »

Par Pierre Louis GIANNERINI.

Organisée par Annie Laporte-Fauret et Marie-Claude Dirig.

Jeudi 22 novembre à la Chambre de Commerce et d’Industrie de Pau.

60 Abbanais ont assisté, à la CCI de PAU, à la conférence donnée par M.Giannerini : « La représentation des femmes dans l’art roman sur le chemin de St Jacques ».

En art roman, les sculptures servent à éduquer le peuple ; les éléments essentiels de la vie sont représentés sous forme de monstres et de scènes parfois osées ! Les artistes bénéficient d’une grande liberté au grand dam du clergé. L’artiste crée, invente selon son inspiration.

Dans ce contexte, la représentation des femmes s’inscrit sous 3 aspects :

La femme indispensable, procréatrice / La femme adulée (amour courtois) / 

La femme de paix : « la mediadora »

Après la Reconquista, la présence de la femme est devenue indispensable : il fallait trouver des compagnes aux soldats et avoir des enfants. Des chartes de peuplement (les « fueros ») fixent les règles de fonctionnement : l’enlèvement, le rapt, le viol étaient autorisés. Les femmes avaient pourtant les mêmes droits que les hommes.

Sous l’influence des musulmans, se développent l’art d’aimer, la courtoisie, l’admiration de la femme chantés par les troubadours (« cours d’amour »). Les mariages mixtes (musulman-chrétien) existent.

Elles interviennent dans les guerres intestines entre chrétiens, entre nobles, dans les problèmes entre voisins. Ce sont des « médiatrices » qui décident de la Paix de Dieu et de la paix des armes ; des sculptures témoignent de leurs interventions (femme arrêtant le bras des combattants…)

A son habitude, M.Giannerini nous a régalés par sa verve, ses connaissances et la qualité de ses documents.

CR réalisé par Christiane Abadie

 

Des images ici.

Désolé, les commentaires sont fermés pour cet article.