« Chillida  Hermione »

« Chillida Hermione »

Voyage 2.

Organisé par Anne Marie Tahon et Pierre Cerezal.

Samedi 19 mai.

Une soixantaine d’Abbanais heureux de se retrouver pour une escapade vers les sculptures de Chillida et l’Hermione n’ont pas cru Pierre annonçant ce bateau encore au large de la Corogne. Murmure de déception, vite suspendu à l’annonce du programme de remplacement : nous visiterons Saint Sébastien. Des documents remarquables nous furent distribués.

A Oiartzun, Alain, notre chauffeur joua les cabaretiers : merci.

Au musée Chillida Leku, dans un immense parc arboré : 40 sculptures, souvent de grandes dimensions, en acier, granit ou béton, aux formes abstraites dans leur création, opposent la rigidité du métal à de souples torsions. Des anfractuosités laissent passer la lumière au cœur du granit, répondant au questionnement de l’artiste sur la limite de la matière et de l’espace. Au milieu de ce site, la ferme Zabalaga, du XVIème siècle, restaurée par l’artiste, abrite des œuvres fragiles.

Cette visite retrace la richesse du parcours de Chillida : Paris et sa première œuvre, Hernani et les maîtres ferronniers basques orientant son parcours. Dessinateur, architecte, philosophe, humaniste et sculpteur, il défendra avant tout la culture basque.

Repas sympathique au restaurant Iñausti.

A Saint Sébastien, certains visitèrent le musée San Telmo avec Jean-Marie, les autres, avec Anne-Marie et Pierre partirent à la rencontre des sculptures dispersées dans le centre-ville, sous le soleil, dans l’ambiance joyeuse et colorée des vieux quartiers.

Nous avons tout de même aperçu l’Hermione… en vidéo.

Merci à Anne-Marie et Pierre pour leur réactivité avec notre sympathie admirative et nos chaleureux remerciements.

Des images ici.

Désolé, les commentaires sont fermés pour cet article.