« Le commandant Loustaunau-Lacau : un Français rebelle »

« Le commandant Loustaunau-Lacau : un Français rebelle »

Conférence 7 – Mardi 17 octobre

A Lescar, salle des fêtes, allée des Prés, à 16h

« Le commandant Loustaunau-Lacau : un Français rebelle »

Par M. Didier Raillard

Organisée par Anne-Marie Meliet et Didier Raillard

Georges Loustaunau Lacau est né à Pau en 1894.

Officier formé à Saint-Cyr, il participe à la 1ère Guerre Mondiale au cours de laquelle il se distingue (5 citations, Légion d’Honneur) et qu’il termine au grade capitaine.

Pendant l’entre deux guerres, il est plus officier d’état-major et de cabinets (Pétain en particulier) que de commandement. Mais, surtout, il se distingue par des positions politiques très réactionnaires qui lui valent d’être mis en « non-activité » en 1938.

Réintégré dans les cadres d’active, il débute la 2ème Guerre Mondiale sur la ligne Maginot mais suite à des rumeurs de scandale politico-financier, il est à nouveau arrêté en mars 1940. Jugé et acquitté, il participe aux combats de juin 1940. Blessé, fait prisonnier, il s’évade en aout 1940.

Chargé de la Légion des Combattants par les instances de Vichy, en aout 1940, il profite de cette couverture pour créer le réseau de renseignement « Alliance » à Pau. Il travaille à consolider ce réseau mais est arrêté par la police française en juillet 1941 avant d’être livré à la Gestapo en mars 1943. Il est alors déporté au camp de concentration de Mauthausen dont il revient en 1945.

Après la fin de la guerre, il est cité comme témoin au procès de Pétain, il est mis en cause dans un procès des mouvements d’extrême droite, jugé, incarcéré puis acquitté.

Elu député des Basses-Pyrénées en juin 1951, il décède en 1954, le jour de sa nomination au grade de général.

Le commandant Loustaunau-Lacau, Français rebelle comme il se qualifie lui-même, est un personnage complexe : militaire formé à Saint-Cyr, militant d’extrême droite, « pétainiste » mais aussi résistant de la première heure.

En images !

Désolé, les commentaires sont fermés pour cet article.