“Teruel, berceau de l’art mudéjar”

“Teruel, berceau de l’art mudéjar”

Voyage  3 – Mercredi 3 au vendredi 5 mai

Organisé par Jean-Marie Flores et Dany Canovas

 

Cinquante trois abbanais sur le chemin de l’art mudéjar. Après la visite de Paniza, le déjeuner a lieu dans ce petit village au milieu des vignobles.

Arrivés à Teruel, après l’installation à l’hôtel Reina Cristina bien situé près de la tour San Salvador, le parcours commence par la visite de la Cathédrale dont la construction s’étend de fin XIIe au XVIe. Dès l’entrée, en découvrant le plafond de la nef à caissons mudéjar du XIVe, l’émerveillement nous saisit. Une vraie bande dessinée de la vie quotidienne, historique et religieuse se déroule sur une longueur de 32 m. Le dôme du XVIe, éclaire le retable du français Gabriel Joly.

Le lendemain, notre guide Carlos nous fait découvrir l’église San Pedro du XIVe avec le Mausolée des Amants. Nous admirons les plafonds de l’église dont la décoration mêle les éléments des trois religions. Le Mausolée des Amants abrite deux personnages légendaires, contemporains des Amants de Vérone. Depuis le cloître la vue se porte sur l’abside du XIVe surmontée de sept petites tours qui donnent à l’ensemble un aspect original.

Après cette visite nous voici à Albarracín, village encerclé de murailles. Le déjeuner a lieu à l’hôtel Albarracín. Après le repas, la flânerie dans les rues avec Maria Pilar nous permet d’apprécier les travaux de restauration réalisés grâce aux écoles ateliers. Albarracín a conservé sa structure médiévale avec ses ruelles, ses églises, ses vieilles maisons colorées aux nuances rosées, aux grilles ouvragées en fer forgé, aux blasons en pierre… La flânerie se termine par la visite d’une maison traditionnelle. Maria Pilar accompagne ensuite le groupe dans la forêt du parc naturel de la Sierra d’Albarracín à la découverte de peintures rupestres post paléolithiques, principalement des cervidés. Pour achever la journée, nous visitons un saloir et écoutons les explications d’Isabel sur les différentes catégories et appellations des jambons de la maison Don Jate avant de déguster ses produits.

Le dernier jour, après un dernier regard sur la Escalinata de style néo-mudéjar construite dans les années 20 pour sauvegarder la dénivellation entre la gare de Chemin de fer et la vieille ville de Teruel, c’est le départ pour La Almunia de Doña Godina pour le déjeuner.

Trois journées très riches parfaitement organisées…

En images ! 

Désolé, les commentaires sont fermés pour cet article.