“Les migrations transpyrénéennes”

“Les migrations transpyrénéennes”

Conférence 2 – Mercredi 22 février

à Tarbes, au Lycée Marie Curie à 15H30

Par M. José Cubéro

Organisée par Marie-Magdeleine Cassou et Marie-Claude Dirig

Alors que le Massif pyrénéen s’impose comme une barrière naturelle entre la France et l’Espagne, ni le relief, ni les conditions climatiques, ni les conflits n’ont empêché le passage des populations.

José CUBERO, dans cette conférence nous explique comment la notion de frontière s’est imposée et matérialisée au fil des siècles.

Tout d’abord il nous rappelle les dates-clé. Le Traité de Corbeil de 1258, le Traité des Pyrénées de 1659 sur l’Île des Faisans et les traités de Bayonne signés par Napoléon III et Isabelle II seront les bases historiques de la reconnaissance de la frontière entre la France et l’Espagne.

Les flux migratoires dans les deux sens France-Espagne vont se faire au gré des événements politiques ou des besoins économiques.

De 1936 à 1939 la guerre d’Espagne va aboutir à la Retirada, le départ dramatique de 500 000 réfugiés accueillis dans toute la France dans des conditions difficiles.

De 1939 à 1945 la frontière franco-espagnole sera le passage de nombreux réfugiés français ou étrangers vers la liberté.

Avec l’entrée de l’Espagne dans le Marché commun en 1986 et dans l’espace Schengen en 1995, la liberté de circulation devient une réalité rendant obsolète la notion de frontière entre la France et l’Espagne.

Les descendants de ces flux migratoires sont désormais parfaitement intégrés dans notre patrimoine, notre mémoire collective et notre civilisation.

En images !

Désolé, les commentaires sont fermés pour cet article.