« La naissance de Turboméca »

« La naissance de Turboméca »

Conférence 3 – Jeudi 23 mars 

à la mairie de Ousse à 15H30

Par M. Charles Claveau

Organisée par Annie Corrège et Pierre Cerezal

Notre conférencier est un ingénieur ENSICA (Ecole Supérieure d’Ingénieurs de Constructions Aéronautiques) de Toulouse, ayant commencé sa carrière jeune ingénieur à Turbomeca en sortant de l’école en 1976, pour terminer Directeur de la Stratégie Produits et Marchés et partir à la retraite en 2016…soit quarante ans après.

Comment résumer en quelques mots une aventure humaine et industrielle hors du commun, qui a transformé profondément le Béarn en créant près de PAU une société majeure de l’aéronautique mondiale, qui aura 80 ans en 2018 ?

Son fondateur, Joseph Szydlowski, né en 1896 à Chelm en Pologne et mort à Césarée en 1988, a réussi avec un talent exceptionnel une décentralisation industrielle exemplaire dans le Sud-Ouest.

En Février 1977, Joseph Szydlovski interviewé par Jean Bruno, béarnais bien connu, lui avait déclaré : «  J’aime ce Béarn, même si ce n’est pas mon pays d’origine, parce qu’il a un environnement et un climat très équilibrés, mais surtout parce qu’il a des hommes exceptionnels, intelligents, capables de s’adapter…j’ai trouvé ici que tout était intelligent, même les bêtes, parce que le Béarnais sait leur parler, se faire obéir….. »

Cet homme était d’une grande discrétion, et encore aujourd’hui Turbomeca, (ou Safran Helicopter Engines, nouvelle appellation donnée en 2016), reste une société mal connue du grand public, bien qu’étant le premier motoriste de tous les hélicoptères volant dans le monde.

Ainsi Charles Claveau nous a décrit les événements de la vie de Joseph Szydlowski de sa Pologne natale jusqu’en Béarn, avec les débuts consacrés à un compresseur de suralimentation du moteur Hispano Suiza 12Y…pour ensuite réaliser un compresseur centrifuge pour le premier moteur à réaction, Piméné, qui a fait voler un planeur Sylphe à Aire sur l’Adour…puis la longue liste des turbomoteurs d’hélicoptères, avec des noms de pics des Pyrénées, Artouste, Astazou, Turmo, Arriel…etc…et bien d’autres réalisations.

Pour son 79ième anniversaire, comme chaque année, le Patron offrait le champagne à la cantine du personnel avec un bristol :

« Recherche, création, développement sont toujours ma passion.

Videz un verre pour que cela dure. »

Pour les lecteurs qui seraient intéressés par l’histoire plus détaillée de Turbomeca, vous trouverez les Conférences de Charles Claveau sur Internet en tapant dans votre navigateur  « Histoire Turbomeca Youtube »

Des images !

Désolé, les commentaires sont fermés pour cet article.