« Symbolique du Bestiaire médiéval Pyrénéen »

« Symbolique du Bestiaire médiéval Pyrénéen »

Voyage 3 :  Symbolique du Bestiaire médiéval Pyrénéen

Vendredi 10 avril

Organisateurs : Annie Corrège et Pierre Cérézal-Callizo

Le voyage du 10 avril 2015 proposait, à une cinquantaine d’Abbanais, une sortie originale sur le « bestiaire médiéval » dans les vallées des Pyrénées.
Au cours de l’Histoire, l’homme s’est toujours positionné par rapport à l’animal considéré comme source de nourriture au départ et, bien entendu, inférieur à lui. Les textes anciens s’intéresseront à son aspect utilitaire (la chasse, les travaux des champs) et l’histoire des animaux s’inscrira dans celle des hommes qui vont mieux comprendre son comportement. Au Moyen Age, également, certains animaux seront un net marqueur social (le faucon, par exemple, réservé aux comtes et abbés).
Le Moyen Age chrétien, plus religieux, va conférer, petit à petit, une valeur morale à l’animal et les Bestiaires, s’inspirant du Physiologue largement copié dans les monastères, vont se multiplier en proposant des modèles vertueux et religieux (le pélican –figure christique-, la colombe,) mais aussi des animaux vicieux, mauvais (le bouc pour le diable, le serpent…) sans compter ceux inventés ou totalement fabuleux (basilic, centaure, dragon, licorne…).
Le christianisme, dans les vallées pyrénéennes pratiquement autarciques du fait de leur relief, a pénétré par le sud, venant d’Espagne et s’est intimement mêlé aux vieilles croyances autochtones.
C’est ce que nous avons pu découvrir en suivant notre guide, Madame Laure Latanne-Bey, passionnée et passionnante, dans notre cheminement dans les villages d’Esquièze, Luz- St- Sauveur, Sazos, l’abbatiale de St Savin, la chapelle de la Pietat et Adast. Nous avons admiré des linteaux, des modillons, des tympans, des églises… dans une lecture très documentée et enrichissante de la société médiévale pyrénéenne sculptée et peinte.

Retrouvez les photos ci-dessous dans l’album photos du site.
Retrouvez également ici les références bibliographiques exploitées par Madame Laure Latanne-Bey pour l’organisation de cette sortie.

Désolé, les commentaires sont fermés pour cet article.